Merv

L'oasis de Merv

L'oasis de Merv (40 km à l'est de Mari) est un des plus anciens domaines de l'Asie Centrale qui a maîtrisé l’irrigation, les premières traces du système d’irrigation dans ces bords se rapportent à la période de l'âge de bronze. C'est pourquoi ce n'est pas étonnant qu' ici a augmenté une des plus grandes villes de l'ancien monde - Merv (Margouche, Marguiane dans de différentes sources). L'origine de Merv est enveloppée des secrets, on sait exactement que les premières mentions écrites de cette ville apparaissent dans les annales avestiques environ aux VIII-VI siècles avant J.-C. Dans cette ville vivaient Omar Khayam, As-Smani, Imamad din Isfakhani et d'autres grands penseurs du moyen âge. Les ruines modernes comprennent cinq anciens établissements ce sont Erk-Kala, Giaour-Kala, Soultan-Kala, Abdoullakhan-Kalat et Bayramalikhan-Kala entourés du mur et des ruines d'autres constructions de fortification et de culte (on ne savent pas les frontières exactes de la ville jusqu'ici). La plupart d'eux est fortement détruite, de certains sont restées seulement collines fortement nageant autour de terre, mais même en tenant compte de ce moment Merv continue à rester un des plus uniques monuments de l'histoire. De nos jours il est inscrit sur la liste de l'héritage Universel de l'UNESCO comme le plus ancien centre bien gardé de la Grande Route de la Soie.

Parmi les monuments les plus intéressants de l'histoire on peut marquer le mausolée du soultan Sandjare Dar-al-Akhir (1140 année ) la hauteur presque de 40 m à Soultan-Kala, la citadelle Chazriar-Ark, les ruines des murs de l'Abdoullakhan-Kala (XV siècle ), les ruines de la forteresse et des tours du Bayramalikhan-Kala, les ruines de la forteresse du Kiz-Kala (VI-VII siècles ), les mausolées Al'-Khakima ibn Amir al'-Djafari et Bourayd ibn al'-Khouseyn al'-Islami (XV siècle, la place du pèlerinage), le mausolée Moukhammad ibn Ziyn (XII siècle ), l'ensemble la Talkhatan-Baba avec les mausolées la Talkhatan-Baba, l'imam Kasim, l'imam Chafi et l'imam Bakra de l'époque des Seldjoukes, la mosquée Yusouf Khamadani (XIII siècle, la reconstruction moderne est accomplie au XIX siècle ), les ruines de la forteresse de l'Erk-Kala (VI siècle ), les ruines du temple chrétien et le couvent bouddhiste au Giaour-Kala (ancien Antioqui Marguiane), les ruines de la mosquée Beni Makkhan ("la mosquée de vendredi", VII-XII siècles), de hauts murs des constructions semblables aux forteresse Grand et Petit Kyz-Kala, le mausolée Kyz-Bibi, ainsi que de nombreux restes des bains, les palais, les salles de gala et d'autres constructions