Histoire d’Achkhabad

Histoire d’Achkhabad

La ville d’Achkhabad est apparue en 1881 comme le renforcement militaire à la place de l'établissement d'Askhabad qui a donné le nom à la ville avec une ancienne forteresse. À cette époque-là Achkhabad était le centre administratif du domaine Transcaspien. La construction des lignes de chemin de fer Askhabad-Kaspy en 1885 et Askhabad-Tashkent en 1899 contribuait à la croissance de la ville et le développement des relations commerciales. Au début de juin 1906 a éclaté l'insurrection de la garnison d’Achkhabad, à laquelle se sont joints les cheminots. L'insurrection durant la semaine, était réprimée, mais 800 personnes sont mis en justice. Après la Révolution de février, en mars 1917, dans la capitale on a formé le Conseil des députés ouvriers et des soldat. En1927 on a donné le nom national Achkhabad. La ville en 1948 était entièrement détruite par le tremblement de terre, après on l’a bâti pratiquement de nouveau. En 1960-1970 on passait la reconstruction générale, pendant lequel on a élargit considérablement les rues, il y a des quartiers et les zones vertes du repos. En rapport avec la construction du chemin de fer d'Asie Centrale et le canal de Karakoum en 1962 Achkhabad est littéral pour la décennie s'est transformé en important centre de transport du Turkménistan. À la fin de 1969 la ville était connectée à la conduite de gaz le Baïram-ali - Achkhabad - Bezmein. Dès 1991, après la désagrégation de l'URSS, Achkhabad est la capitale du Turkménistan indépendant. Achkhabad est disposé dans la vallée pittoresque dans les pays situés au pied des monts de Kopetdag. À la fin de 1870 ans entre les tribus turkmènes et la Russie il y avait une lutte pour la possession de cette région. En 1881 non loin d’Achkhabad d'aujourd'hui il y avait une bataille décisive, à laquelle l'armée russe a vaincu. Après cela sur l'intersection important des voies des caravenes on a construit la forteresse et l'établissement autour d'elle. Quelques ans après non loin de la ville se sont installés la garnison anglaise, pour s'opposer à la Russie dans la réalisation de ses plans de la mainmise de la Turkménie. En 1919 les troupes anglaises ont quitté Achkhabad et la Russie a pris de nouveau la ville, l'ayant rebaptisé à Poltorask en l'honneur du héros de la révolution d'octobre. Il est apparu en 1881 au départ comme le renforcement militaire non loin du village homonyme. En 1885 on a passé ici le chemin de fer, après quoi autour du renforcement l'établissement municipal a commencé à se développer. La page la plus vive de l'histoire d’Achkhabad c’est la chute de la forteresse Geoek-Tepe pendant la conquête coloniale de la Russie.

En 1927 on a rendu à la ville un vieux nom dans une nouvelle transcription - Achkhabad («la ville de l'amour»). Grâce à la position confortable géographique la ville est devenue un important point commercial et de transit. En 1948 la ville a éprouvé un puissant tremblement de terre et était entièrement détruit. Seulement selon les sources officielles près de 110 mille habitants de la capitale ont péri, et pendant cinq ans la ville était fermée pour la visite. La restitution de la capitale du Turkménistan était favorisée par toutes les républiques de l'Union Soviétique. À la place des ruines une belle nouvelle ville a augmenté dans quelques années, c’est pourqoi il n’a pas de monuments historiques anciens sur le territoire de la capitale de Turkménistan. Aujourd'hui c'est un centre important politique, administratif, scientifique et intellectuel. On développe activement ici l'industrie. Il y a une université, les instituts, les institutions de recherche, les théâtres, les musées, les clubs. Dans les salles du nouveau musée National construit après l'Indépendance on présente les plus précieuses trouvailles archéologiques témoignant de l'histoire ancienne du Turkménistan. Dans les fonds du musée il y a des dizaines des monuments de l'oeuvre traditionnelle d'artisan et de l'art national des XVII - XIX siècles. Le tissage, la broderie, la céramique, le produit des bijoutiers - voici la liste pas complète des objets qui se trouvent dans la collection du musée. Au total l'exposition compte plus de 2500 pièces.

Achkhabad (Achgabad) (jusqu'à 1919 - Askhabad, jusqu'à 1927- Poltorask) est la capitale et la plus grande ville de la Turkménie. Achkhabad est disposé dans l'oasis au bout du désert le Kara -Koum, dans 25 kilomètres vers le nord de la frontière avec l'Iran. La population de la ville est 540000 habitants. Malgré le fait que Achkhabad a apparu depuis pas beaucoup de temps, il est devenu vite le centre économique, culturel et administratif du pays. La ville construite en la région sismiquement défavorable a subi de très grandes pertes pendant le tremblement de terre destructif de 1948, cependant était bâti bientôt de nouveau. Dans la mesure de la croissance de la population de la capitale se levait le problème de l'approvisionnement de l’eau. En 1962 la question du manque chronique de l'eau était résolue, quand le canal de Karakoum - un des plus longs canaux artificiels par la terre - a atteint Achkhabad.