Information touristique: l'art et la culture

L'art décoratif de Tadjikistan

Syuzané.

Un des plus grands caractéristiques produits brodés tadjiks est syuzané. Syuzané prend une importante place non seulement dans l'ornement de l'habitation mais aussi dans la vie du peuple et syuzané est la fierté de l'art populaire. La variété extraordinaire de l'ornement, l'harmonie des proportions, la beauté, l'éloquence et le fini exclusif du projet décoratif de syuzané sont digne de l'étonnement et de l'admiration devant la maîtrise des mains humaines. Syuzané en dignités d'art ne cède pas au tapis. On le brode sur la satinette ou la soie, on le plante presque toujours sur le dessous et on borde par la ligne de la matière noire ou le ruban. La particularité de syuzané c’est la composition fermée avec une grande prise par le montant à toute la hauteur de syuzané ou la composition de six-neuf prises disposées dans la symétrie stricte. Dans les produits de Khodjent , d’Isfarin, de Samarkand, de Boukhara et de Kanimabad au lieu des rosettes on utilise les motifs des plantes. Un large liséré élégant fini toute la composition de syuzané , donnant au syuzané l'aspect fini.En différentes régions de la république syuzané a des particularités selon le caractère des dessins et le coloris. On considère le syuzané d’ourra –tubé comme uns des plus bel au Tadjikistan. Ils attirent le regard par le mariage de couleurs. Leur dessin construit sur le contraste rude, aveugle par un éclat extraordinaire et le courage du coloris. Il y a deux types de syuzané : précoce pour qui est caractéristique l'ornement menu brodé par la couture totale dense et tardif, de notre temps, avec un grand dessin laconique.

Borbouche.

Excepté le syuzané dans les domaines plats du Tadjikistan il y a des autres aspects de la grande broderie décorative par les proches selon la destination vers le syuzané sont borbouche, rouidjo, karse. On orne par les bourboches les murs, on couvre le lit et les couvertures mises aux stops. Chacun de ces produits participe aussi à de mariage et aux rites funèbres. Les compositions de ces broderies sont arrangées à l'aide du champ central et le liséré. Dans la composition terminé borbouche au son centre il y a le plus souvent une grande figure décorative du caractère végétal ou géométrique, mais l'ornement est obligatoire dans quatre angles. Il y a encore les autres près de qui le champ central comprend quelques dessins symétriquement disposés. À la base de ces deux systèmes on construit la multitude de versions avec un divers dessin et un divers coloris des éléments séparés.

Karse

C’est la couverture pour le lit ou mis dans la niche par le pied des couvertures. Un tel produit brodé se rencontre rarement. Il représente le morceau de matière de la longueur parfois jusqu'à 350 cm mais avec la largeur à 150-170. Et en outre chaque fin est brodée sur les deux parties : faciale et reverse. Quand karse est prêt, le mettent en travers de manière que les deux fins brodées soient sur une partie et un d'eux un peu de couvertures l'autre. Le liséré qui est la place principale où s'installe l'ornement, s'orne particulièrement pompeusement et richement. Son dessin absolument bordé de trois côtés extérieurs par la ligne double à bandes, direct et ondulé c’est procédé traditionnel des broderies Tadjikes. Les éléments ornementaux principaux de ces broderies sont les motifs végétaux. Parfois on peut rencontrer les insignes séparés, stylisés sous les lettres arabes. Ils sont enlacés habilement au dessin et leur donnent l'originalité exceptionnelle. Dans les dessins de la broderie de karse il n'y a pas de rosettes. L'ouvrière nationale met d'habitude dans les dessins de la représentation sur le monde réel. C'est pourquoi l'ornement de la broderie fait par ses mains est toujours vivant, florissant et sentant bon.

Rouidjo.

Aucun rite national ne se passe pas sans rouidjo, la couverture sur le lit . Particulièrement pendant le mariage. On l’étend solennellement sur la loge des nouveaux mariés. Rouidjo est répandu à tout le Tadjikistan . La composition de la broderie rouidjo est stricte et P-figuratif. Ses dessins sont limités de trois parties par la raie double à bandes. Ses formes ornementales et le fond sont très diverses. Ici il y a pour l'essentiel des motifs végétaux mais ils ont la quantité incalculable de versions. Les fleurs menues, les feuilles, les tiges se réunissent à pompeux, les bouquets complexes selon la forme qui alternent avec de prises grandes et menues, en donnant au dessin la facilité. On répand particulièrement ce type de la broderie à Kanimabade, Isfare, Khodjent et Achté. Ici les ornements ornant uns rouidjo sont si divers qu'il semble comme s'ils sont recueillis de tous les types des produits brodés et sont mélangés à un dessin vif élégant.