Nourata

La ville de Nourata est située dans 240 km de Samarkande. Nourata est le lieu de pélérinage des musulmans. En 327 avant Jésus-Christ Alexandre le Grand a construit une forteresse sur le territoire de la ville actuelle de Nourata, dont les ruines sont restés jusqu’à nos jours. Les plus célèbres curiosités de la ville sont la mosquée Namazgokh, la mosquée Djouma, la source sainte « Chachma » avec du poisson sainte. « Chachma » c’est le lieu de pélérinage et encore l’un des importants centres de l’islam dans la région. L’ensemble « Chachma »que veut dire de la langue tadjike « la source » comprens certains constructions de culte : la source, le puits, la mosquée Djouma, le mazar Nur-ata et le hamam(bain).

La mosquée Djouma se trouve juste au-dessus de la source sainte. La température de l’eau de la source sainte de Nourata est toujours fixe 19,5 degrés. Selon les recherches des spécialistes l’eau contient 15 microéléments y compris de l’or, de l’argent,de l’iode et du brome. Grâce à la présence de l’argent l’eau ne se gâte pas pendant la conservation de longue durée et le brome produit l’effet calmant et influence favorablement à l’organisme de la personne pendant les pérturbations nerveuses, et même cette eau traite le canal alimentaire.

L’eau coule par le canal d’irrigation où il ya beaucoup de poisson. Cette a poisson a le même status que l’eau, cette poisson est considéré comme la sainte. On ne peut pas manger cette poisson car on peut tomber malade ou mourir.
Il existe plusieurs légendes liées avec le nom de Nour –Ata. Un météorite est tombé sur ce lieu il y a 40 ans. Un cratère s’est formé au lieu de la chute , et une source magnifique a jailli sur cette place. L’eau de cette source a des qualités salubres. Les gens ont considéré cette chute comme la manifestation de la grâce divine. La traduction du mot Nuor signifie- le rayon. D’ici. D’après cette légende est né le nom de la ville. La forteresse qui était construite par l’ordre d’Alexandre le Grand se trouve à l’extremité de sud de Nourata . C’est un des plus importants monuments de l’architecture de cette région. On a décidé à construire la forteresse dans cette contrée non sans raison. La ville avait la situation stratégique sur la frontière entre la zone agricole et la steppe sauvage. Il était commode réunir l’armée sur cette territoire pour attaquer les terres voisines et en même temps c’était le lieu d’asile des révoltés et des exilés.