Principales villes-curiosités de l'Ouzbékistan

Aux portes des mondes, entre Chine, Inde, Perse et Europe, l'Asie Centrale demeure une terra incognita, une terre qui se mesure au galop d'un cheval, un royaume de steppes libres et infinies, ondulant sous le vent et le désir des derniers chamans.

L'Ouzbékistan a gardé bien les curiosités dès les temps, quand l'Asie Centrale était le centre de l'empire de Tamerlan qui a coïncidé aussi avec le développement de l'enseignement et le commerce. Les villes de l'Ouzbékistan moderne, y compris Samarkand, Boukhara, Khiva, Chakhrisabz et Tachkent vivent dans l'imagination de l'Ouest comme les symboles de la beauté orientale et de mystère. Les empires nomades ont conservé intactes les villes sacrées. Ce sont les villes caravanières de la Route de la Soie , les villes commerçantes, les villes rayonnantes où se croisaient toutes les religions du monde médiéval portent derrière leurs enceintes mille légendes qui continuent à nous fasciner, une architecture "brodée" qu'on retrouve sur les medersas, les mosquées et les palais aux coupoles calligraphiées d'or, ornées de briques glacées et turquoise.

Tachkent est une ville plus moderne. En ce qui concerne autres villes comme - Khiva, Samarcand et Boukhara ce sont les villes où on peut voir un Est charmant . Plusieurs villes de l'Ouzbékistan moderne étaient disposées sur une Grande Route De soie à l'ancienneté. L’avantageuse disposition territoriale des villes attirait l ‘attention de plusieurs conquérants. Le territoire de l'Ouzbékistan moderne était gagné plusieurs fois par de divers conquérants, y compris Alexendre Le Grand qui a fondé au moins 8 villes en Asie Centrale en 334 - 323 avant J.-C.

Entre 484 - 1150 les Arabes ont apporté une nouvelle religion - l'Islam. On construisait beaucoup de médersa et de mosquées à Samarkand, à Boukhara et à Khiva pendant cette période, la plupart de ces constructions étaient érigés pendant le gouvernement de la dynastie des Samanides. Plusieurs villes étaient détruites pendant l'irruption de Gengis Khan en 1220. Plus tard, un grand conquérant Tamerlan a ramené à la vie les villes détruites. Une grande quantité des constructions architecturales, trouvant à Samarkand, étaient construits par Tamerlan et par son petit-fils Oulougbek. L'Ouzbékistan est une vraie trésorerie de célèbres monuments architecturaux, la plupart de qui se trouvent dans un état parfait, malgré l'histoire de cette terre. L'Ouzbékistan possède de meilleures villes islamiques gardées, tels que Boukhara,Samarkand et Khiva. La distance entre les villes de l'Ouzbékistan n’est pas grande. Les villes de l'Ouzbékistan ont le charme oriental. D'anciennes villes de l'Ouzbékistan ont plus de 2500. Ces villes de l'Ouzbékistan sont devenues les témoins des faits historiques, et les témoins oculaires des batailles d'armée.