La culture de l'Ouzbékistan

La culture de l'Ouzbékistan



La culture de l'Ouzbékistan est une des cultures les plus vives et originales de l'Est. C'est la musique inimitable nationale, les danses et la peinture, la cuisine exceptionnelle nationale et les vêtements. L'oeuvre nationale musicale de l'Ouzbékistan se caractérise par les talents variés des sujets et la variété des genres. Les danses dans de différentes régions de l'Ouzbékistan se distinguent l'un de l'autre. La musique et les dances de l’ Ouzbékistan sont connues depuis des temps reculés. Le développement de la peinture nationale a commencé il y a beaucoup de siècles.

La musique.

La musique joue un grand rôle dans la vie de l’homme. La musique est un art expressif qui impressionne et ne laisse personne indifférant. La musique évoque des sentiments généraux, contribue au développement harmonieux de l’homme. Les monuments de la culture matérielle (les peintures rupestres, la sculpture monumentale, les bas-reliefs, les statuettes etc.), et les sources écrites datés de 2 millenaire avant J.C., qui sont arrivés à nous témoignent d'anciennes sources de l'héritage musical du peuple ouzbek. Les meilleurs modèles de l'art musical ont reçu l'éclairage généralisé dans les traités sur la musique des scientifiques et encyclopédistes de l'Asie Centrale - (Farabi, Avicenne, Khorezmi, Djami etc.). Par la suite la culture musicale de l’ Ouzbékistan se développait, en gardant l'originalité. On peut relever 4 styles principaux dans la musique ouzbeke nationale et professionnelle : de Khorezm, de Fergana et de Tachkent, de Boukhara et de Samarkand, et de Sourkhandarya, formé à la suite de la communauté ethnique. L'installation dans les quartiers conformément aux professions était la tradition de la ville médiévale. C'était propre aux hommes de l'art musical.

On peut diviser les chansons et les pièces instrumentales d’après leurs fonctions et les formes d’existence en deux groupes : exécuté à l'heure fixée et aux circonstances définies et exécuté à n'importe quel temps. Au premier groupe se rapportent les chansons liées aux rites, aux procès de travail, de diverses cérémonies, aux représentations théâtrales spectaculaires, aux jeux. Le peuple ouzbek est populaire par les chansons. Il y a un grand nombre de chansons pour chaque situation.

Les instruments.

Le Dutar est un luth à long manche fabriqué en bois de mûrier avec deux cordes pincées
Le Tambur est un luth à long manche avec trois cordes en métal,la mélodie est donnée par un plectre en métal sur la corde haute
Le Rubab est un luth à long manche avec un corps arrondi et un plateau en parchemin.Il posséde cinq cordes (dont deux doubles cordes en métal) frappées avec un plectre
Le Gidjakk est un violon pointu au corps arrondi avec un manche cylindrique relié à quatre cordes en acier
Le développement intense et dynamique de l'art ouzbek musical a commencé en 20 s. Le développement du drame lyrique contribuait à la naissance à l'Ouzbékistan de l'opéra .À présent dans la république il y a plus de 300 écoles musicales pour les enfants et les écoles des arts.

Les danses

Les danses se distinguent l'un de l'autre dans de différentes régions de l'Ouzbékistan. Les danses du groupe de Fergana se distinguent par la mollesse, l'aisance et l'éloquence des mouvements, le pas facile glissant, les mouvements originaux à la place et selon le cercle. À Khoresm et à Boukhara on danse avec les castagnettes nationales. La danse des peuples de l'Ouzbékistan moderne était développée dès d'anciens temps.

Les représentations des figures dansant se sont gardées sur les dessins rupestres et sur les trouvailles archéologiques. Au 4-8 siècles l'art des danseurs de Samarkand, de Boukhara, de Khoresm était connu dans plusieurs États de l'Est.

La danse ouzbeke nationale est arrivée jusqu'à nos jours sous deux formes : la danse traditionnelle classique et la danse nationale (de folklore). Dans la danse classique sont populaires les écoles de Fergana , de Boukhara et de Khorezm .La danse folklorique est très diverse. Cу sont les danses gaies, lyriques dramatiques avec les différences régionales. Le plus grand nombre des danses folkloriques s'est gardé en régions de montagnes.

La danse ouzbeke commence à se developper comme art massif au début de 20 siècle.
Le développement de la peinture nationale de l'Ouzbékistan a commencé il y a beaucoup de siècles.
Le style médiéval de la peinture de Samarkand est recherché, les compositions ce sont majestueusement solennelles, complets de la force dynamique, les mouvements et les poses des participants sont plastiques.
Les peintures donnent la représentation sur les riches tissus d'Asie Centrale. Les 14-15 siècles se caractérisent par la renaissance de l'art plastique. Dans les mausolées de Samarkand se sont gardés les détails des peintures de paysage. Certains palais d'Amir Timour s'ornaient par les panneaux pittoresques avec les portraits de régent, de ses femmes, ses fils et ses compagnons d'armes.

Le théâtre d'État académique de l'opéra et le ballet.

L’art théâtral joue un grand rôle dans la vie culturelle de l'Ouzbékistan. Le théâtre d'État académique de l'opéra et le ballet d’Alicher Navoï a été fondé en 1939, fondé de nos jours a assimelé rapidement les traditions de l’opéra et de l’art choréographique mondiaux. Assister à l’un de ses spectacles est pour le touriste un devoir doublé d’un plaisir. L’Ouzbékistan compte 23 théâtres, un Conservatoire national de musique et un Conservatoire populaire.L'intérêt pour l'art de ballet est expliqué par le goût développé esthétique du peuple ouzbek, une haute chorégraphie nationale avec de diverses danses folkloriques et la chorégraphie professionnelle, qui a pour la base une danse classique.Dans le répertoire moderne du théâtre il y a des spectacles vifs, reflétants par la langue de la danse les meilleures qualités humaines.