Citadelle Ark

Citadelle Ark est une ancienne citadelle de Boukhara, c’est le rempart des derniers émirs. La citadelle Аrк dominant la place Registan était le symbole de la grandeur, du pouvoir et de l'inaccessibilité. Sur un des murs de l'Arc autrefois pendait un grand fouet en cuir c’est le symbole du pouvoir de l’Emirat de Boukhara . Аrк est une grande construction de terre et de fortification dans la partie de nord-ouest de Boukhara moderne. Dans le plan il rappelle le rectangle incorrect un peu tendu de l'ouest sur l'est. c Le périmètre des murs extérieurs de l'Ark fait 789,60 m, la place intérieure occupe 3,96 hectares. La hauteur du niveau de la place Registan hésite de 16 à 20 mètres.

À l'Ark il ya un grand ensemble des bâtiments, parmi quels la mosquée Ouldoukhtaron s'est gardée , avec laquelle on lie la légende sur quarante jeunes filles torturées et jetées au puits.

D’après la légende nationale on appelle le héros épique Siyavouche comme le créateur de cette citadelle. Selon la légende,il était un beau adolescent, se cachant à Touran (le riche pays dressé dans l'oasis parmi le désert) de la poursuite de sa belle-mère. Siyavouche et la fille du régent du pays d’Afrosiabe sont tombés amoureux. Mais le père rusé de la fille a posé la condition pour que Siyavouche construise le palais sur la terre se plaçant sous la peau bovine, s’il veut se marier avec la princesse. Mais Siyavouche était plus rusée . Il a coupé la peau sur les raies fines,et les a rabouté ensemble et à l'intérieur de cette frontière a construit le palais. La citadelle est construite sur les restes de l'établissement qui reposent à vingt mètres de profondeur sous le fondement de l'Ark. Аrк tombait en ruines à plusieurs reprises mais puis était bâti de nouveau. L'âge de l'Arc n'est pas établi exactement mais en tout cas il ya 1,5 mille d’ années la citadelle Ark était déjà la résidence des régents de Boukhara. Dans une puissante citadelle affermie vivaient non seulement les émirs, mais aussi leurs principaux vizirs , les chefs d'armée et de nombreux serviteurs.

Quand les combattants de Gengis Khan ont pris Boukhara, les citadins ont trouvé le refuge dans l'Ark, mais les conquérants ayant pénétré à Аrк, ont tué les défenseurs, ils ont pillé les valeurs et ils ont détruit la forteresse. Au moyen âge dans l'Arc travaillaient Roudaki, Firdoussi, Avicene, Al –Farabiet un peu plus tard Omar Khayam. Ici se trouvait une bibliothèque unique. Probablement la bibliothèque était pillée pendant un des combattants.