Information touristique: Histoire de Djalal-Abad, Kirgizstan

Histoire de Djalal-Abad

Djalal-Abad est apparu comme le kichlak à côté des sources médicinales. Avec la croissance de la population dans l'établissement il y avait des artisans : les potiers, les artisans, les ateliers artisanaux se développaient, ces ateliers donnaient naissance par la suite à de petites entreprises traitant. Au début de XIX siècle on construit la forteresse du khanat de Kokand. En 1876 Djalal-Abad est entré au nombre des villes de l'Empire russe, en 1877 Djalal-Abad a reçu le statut de la ville. La première mention de l'établissement avec le nom Djalal-Abad dans les documents officiels historiques se rapporte au même temps. À cette époque-là c'était le Caravan Sérail pour les marchands passants la Grande Route dr la Soie. Se croisaient ici les chemins selon le parcours du bétail par les acheteurs et les vendeurs, c'était la place de la tenue du commerce de steppe. Dès 1991 on a donné à la ville de Djalal-Abad le statut du chef-lieu. En automne 2007 Djalal-Abad a célébré l'anniversaire de 130 ans.

La ville de Djalal-Abad est disposée près des contreforts de l'échine de Fergana dans 54 km vers le nord-est de la ville d'Och, dans la partie du sud de la vallée de Kugart, près du pied de la hauteur Ayub Tay, à la hauteur de 764 m au-dessus du niveau de la mer et Djalal-Abad est un des centres industriels et intellectuels du sud du Kirghizstan.

Le terrain, où est disposé la ville de Djalal-Abad, était largement connu à l'ancienneté par les sources médicinales. En rapport avec les sources médicinales il y avait une légende sur le lépreux Iove, qui a guéri à l’aide de cette eau. La source a reçu le nomKhazret-Ayub-Paygambar. Selon la légende, la source avait une tombe, la mosquée et le palais de khan. Au début de XIX siècle il y avait ici une petite forteresse de Kokand, à côté de laquelle il y avait un kichlak, et ensuite ce kichlak a grandi la ville. A la sotie de la station balnéaire on a construit un petit panorama, d'où on peut observer la ville du sommet de la montagne. En 2002 à la sortie de Djalal-Abad on a érigé un arc en l'honneur de la célébration de 500 anniversaire du grand héros du Kirghizstan Kurmanbek Batir.