Information touristique: Cuisine de la Kirgizstan

Cuisine de la Kirgizstan

La cuisine kirghize est proche à la cuisine kazakhe et a hérité la multitude de lignes du passé nomade commun des deux peuples. La plupart des plats de la cuisine kirghize et kazakhe est entièrement identique, les plats sont très semblables l'un à l'autre ou même coïncident selon le nom. Les lignes caractéristiques sont une large utilisation du riz et des épices, et on utilise presque exceptionnellement de la viande cuite et pas de viande rôti, les cuisiniers éprouvent le respect spécial vers la viande de cheval, les plats de toute sorte dу la pâte. Ces derniers temps la viande de cheval était remplacée par le boeuf et le mouton, il y avait une multitude de pharmacopées empruntées mais les Kirghiz préfèrent jusqu'ici d'anciennes recettes. On croit que le mouton est venu ici avec l’expansion chinoise.

Aujourd'hui on peut la trouver dans les chachlyks traditionnels, le plov (pilaf), manti (de grands pelménis), de nombreuses soupes et des bouillons, ainsi que dans les dizaines des aspects de la viande cuite. Le bouillon de viande "chorpo" avec de la pomme de terre, de l'oignon et de la verdure, "kouourma-chorpo" - la soupe épaisse de la viande préalablement frie et les légumes, "touourama-chorpo"- le bouillon sur les quenelles de viande et les légumineuses, le traditionnel "touourageen-et" - bechbarmak (le bouillon épais avec les nouilles et le mouton hachée en petits morceaux, le bouillon et la viande avec les nouilles sont donné séparément), "narin" - bechbarmak avec ayran et de l'oignon au lieu des nouilles, "lagman"- les nouilles et les légumes avec la sauce de petits morceaux de la viande coupée et frite, "batta"- le riz avec la même sauce, comme pour lagman, le plat du foie cuit et du lard "kouyrouk-boor" avec de la verdure et des légumes, "gochkiyda"- les galettes cuit à tandir avec la viande et les épices, "kulchetaï"- le mouton cuit avec la verdure, donné sur les nouilles originales en forme de grand carré , les saucissons de mouton "asipe", le saucisson de la viande de cheval "chouchouk", le plat complexe feuilleté "achlamfou" de l'omelette, de la galantine, de la nouille et de la verdure, tout cela mérite d’être goûter. A la viande on donne du riz, de la nouille, des sauces à la base de viande, obligatoirement on donne des galettes et qu'est très important pour la nourriture si saturée des graisses on donne de la verdure et des légumes. Pendant toute l'année on prépare "bozo"(le mélange au levain du mil entrant en fermentation), la farine du mélange de l’avoine, du millet et de l'orge, les soupes pâteuses des céréales et de l’ayran -"jarma" (de l'orge) ou "kejé" (du millet), ainsi que "kourout" (le fromage blanc du lait un peu salé ). En plus les Kirghiz font de belles salades qui servent souvent comme des plats indépendants. Seulement les habitants de hautes montagnes savent et aiment faire du fromage à la différence des voisins de la région. De célèbres sucreries orientales comme la khalwa, chak-chak , pachmak, bakhlava et cherbet, on complète ici par les billes sucrées "kandolat", par la masse sucrée de l'oeuf et du sucre le "kouyma-kant", par les produits très sucrés du sucre et du sésame le "sésame-kant", par les pommes cuits avec le sucre et la gelée des "chirin-alma".

Les boissons
Le koumis est la boisson nationale de la Kirguizie. On le fait spécialement seulement du lait de cheval pris à la période définie. C’est la boisson un peu alcoolique n’assouvit pas seulement parfaitement la soif mais aussi possède des propriétés médicales. On utilise aussi largement ayran-c’est le lait de vache un peu dilué et fermenté rappelant le yaourt liquide. Les Kirghiz préfèrent le thé vert. Souvent on le prépare avec du lait, du sel, du poivre et avec du tourment frit sur l'huile ("kouourma-choy") ou on ajoute du lait, de l'huile, du sel et de la crème fraîche. En Kirghizie du sud on préfère le thé vert d'excellente qualité vendu au poids , mais au nord, autour de la capitale, on préfère le thé noir de l'aspect tout à fait européen. Des boissons alcoolisées les habitants du lieu préfèrent "dzarma" et "bozo" ce sont les boissons semblables à la bière de l'orge et du mil.