Histoire d’Astana

Histoire d’Astana

10-ème décembre 1997 Astana était annoncée comme la capitale de Kazakhstan. La représentation internationale d’Astana, à titre d'une nouvelle capitale avait eu lieu le 10 juin 1998. Aujourd'hui Astana est une grande mégalopole qui occupe la place plus de 200 km carrés. En 1999 Astana était décorée par la médaille et le titre de la Ville du Monde selon la décision de l'UNESCO. Astana ( ancien Akmola) est devenue la capitale pour plusieurs raisons économiques, écologiques et géographiques. Une ancienne capitale - Almaty - était disposée trop loin du centre réel géographique du pays. La population d’Almaty s'est approchée du chiffre de 1,5 millions de personnes. La ville s'est trouvée est tellement étroitement bâti qu'il ne restait en réalité que des perspectives ultérieures pour le développement des territoires supplémentaires. Akmola (Astana) était choisie comme la meilleure alternative d'Almaty à la base de l'étude nationale qui a pris en considération 32 facteurs : les indices économiques et sociaux, le climat, le paysage, les conditions sismiques, l'environnement naturel, l'infrastructure de transport, les moyens de construction du service et la main-d'oeuvre. Les avantages décisifs en faveur d’Astana sont devenus : son grand territoire, la situation centrale, la proximité de principaux centres économiques et les artères du pays, le potentiel démographique, l'infrastructure développée de transport et l'environnement naturel. L'histoire d’Akmola(Astana) commence en 1830 par la construction de la forteresse Akmola à Karaotkele. Après la ville a grandi autour de la forteresse. Cette ville est devenue l'essentiel par la terre des Kirghiz sibériens (sur la rivière d'Ishim). La disposition assez avantageuse de la ville était déjà décrite en 1863 dans le résumé du dictionnaire Géographique et statistique de l'Empire russe (Saint-Pétersbourg). Dans le document on a en raconté en détail, comment les lignes des nouveaux chemins ont joint ce centre géographique avec Kargali à l'est, avec le fort Aktaou au sud et par Atbasar avec Kokchetav à l'ouest. Selon d'autres sources la steppe d'Akmola étaient toujours la place de l'échange des diverses cultures et des civilisations. Au milieu du premier millénaire avant J.-C. l'historien Hérodote mentionnait l'itinéraire d’une Grande Steppe (plus tard une Route de la Soie), qui passait notamment ici. Les caravanes passant contribuaient au développement fructueux du commerce et du métier artisanal dans les villes traditionnellement prises par l'élevage et l'agriculture. Par XIX siècles Akmola(Astana) est devenue un important centre commercial et économique de la région et le 16 juillet 1863 Astana était officiellement annoncée par le centre de toute la région. Mais la région d’Akmolinsk, Omsk était créée le 21 octobre 1868 selon le décret de l'administration Temporaire du domaine d'Orenbourg de steppe et le gouverneur de la Sibérie occidentale. Omsk était à cette époque-là la capitale de la province de Sibérie occidentale la (Russie). En 1879 le major général Dubelt a proposé au Ministère des communications de la Russie de construire le chemin de fer entre Tioumen et Akmolinsk. En premières 30 années de l'existence la populationd’Akmola comptait plus de 2000 personnes. Cependant pour les suivants 30 années la population de la ville a augmenté à trois fois. Akmolinsk était le chef-lieu de district avec la population de 6 428 personnes. Dans la ville il y avait 3 églises, 5 écoles et 3 fabriques. C'était le premier stade du développement de la ville. Le deuxième stade est lié à la mise en valeur des nouvelles terres inconnues,et a joué le rôle décisif dans le destin de la ville. En décembre 1960 (la ville alors peuplait 100 000 personnes) Akmola est devenu le centre de la Terre vierge du Kazakhstan du nord. Peu de temps après (en 1961) Akmolinsk était rebaptisé au nom de Tselinograd, le territoire de la Terre vierge était supprimé (en 1971), mais Tselinograd est devenu le centre du domaine. En 1992 la ville a pris son ancien nom Akmola.

Il y a quelques versions de l'origine de ce nom. Le premier raison : la ville est appelée en l'honneur de la colline des roches calcaires de la couleur blanche. La deuxième version appartient à l'auteur byzantin Prokopius. Il écrivait dans ses travaux que les Huns appelaient la haute colline ou la forteresse par le mot "mola". Et la troisième variante : Akmola était toujours un principal centre des foires du bétail à cornes, connu par l'abondance et la variété des produits de lait et de viande(le koumis, choubat etc.) . C’est pourquoi le nom de la ville est traduit comme «la place blanche sacrée» ou «l'abondance blanche».

Le domaine d'Akmola se trouve au nord de la partie centrale de Kazakhstan. Le territoire du domaine occupe 96 800 km carrés. On ne peut pas appeler son relief parfaitement égal : il y a ici des hauteurs, des basses contrées, des plaines et des vallées fluviales. On peut voir au nord les contreforts des montagnes de Kokchetau, au nord-est il y a les plaines. Les plus grandes rivières sont Ichim et Noura; les lacs Tenguiz, Karasor, Korgaldjin, Baiktikol, Kipchak. La faune est présentée par 55 espèces des animaux, 180 espèces des oiseaux et 30 espèces du poisson. Parmi les espèces rares (sont inscris au Livre Rouge) - la mouton de Pamir de montagnes (arkhar), les faucons, les aigles royaux, l'outarde, les grues, les aigles de steppe, les pélicans dalmates, le flamant. La région est riche en espèces rares des plantes. On présente 66 espèces des plantes aux places plus de 4 391.6 hectares. Parmi les foyers de culture on peut citer trois musées, deux théâtres dramatiques et la branche de l'Union des écrivains et des peintres du Kazakhstan publiant plus que 40 journaux et 2 revues littéraires. Le domaine d'Akmola est considéré comme un des greniers de la République et un des principals centres d’industries mécaniques agricoles.