Les coutumes et les traditions de l'Iran.

Au cours de la visite de l’Iran il faut manifester la prudence définie dans la conduite et les énonciations pour ne pas offenser les sentiments religieux des habitants de ce pays. Particulièrement cela se rapporte aux vêtements et aux relations entre le sexe masculin et féminin.
Le passage des hommes et des femmes dans le transport commun est séparé dans le pays.
Mettre « Khidjab »("vêtements de la modestie") pour les femmes est obligatoire. Même pour le touriste il faut mettre de long pantalon ou une longue jupe, la robe avec une longue manche ou un mantelet, ainsi que le foulard sur la tête. Il est obligatoire de s'habiller ainsi pendant le voyage dans les villes, dans les vestibules des hôtels ou aux marchés. Il est obligatoire de mettre le voile et les vêtements fermant les mains et les chevilles des pieds des femmes pendant la visite de la mosquée ou des places sacrées.
Pendant le mois lunaire le Ramadan les musulmans jeûnent croyants pendant la lumière du jour, et on prend la nourriture seulement à la tombée de l'obscurité. Plusieurs magasins et restaurants ne travaillent pas la journée ensoleillée. On presque ne fume et ne prend pas de l’alcool pendant ce mois. Vendredi est le jour férié officiel à l’Iran.
Limitation dans les vêtements et la conduite pour les femmes est une tradition de plusieurs siècles et les Iraniennes elles-mêmes n'éprouvent pas la moindre difficulté dans la conduite et les normes des vêtements. Çа sera mieux de ne pas manger étant debout ou pendant la marche, ainsi que regarder en face de la personne prenant la nourriture. D’habitude on rompre le pain par les mains.

Il faut prendre la nourriture, l'argent et les objets par la main droite. Les semelles des pieds ne doivent pas être dirigées à une partie de quelqu'un. Les poignées de main sont acceptées seulement parmi les proches amis, bien que les Iraniens eux-mêmes en circulation avec les étrangers utilisent volontiers cette coutume européenne.
Pour visiter la maison de citoyen de l’Iran il faut prendre quelque cadeau (les fleurs ou les souvenirs). Il faut se rappeler que les Iraniens sont extrêmement ponctuels, c'est pourquoi tarder pour la rencontre est un mauvais ton.