Ispahan

La ville-musée d'Ispahan est disposée sur le plateau (la hauteur près de 1575) près des pentes orientales de l'échine Zagros (400 km au sud de Téhéran). Selon les légendes, la ville existait sur la place de la ville actuelle encore au III millénaire avant J.C., au XI s. Ispahan était la capitale de l'empire de Seldjoukides. Ispahan est une des plus colorées villes du pays de l’Iran, c’est un grand centre industriel et touristique. Le proverbe connu "Ispahan est la moitié du monde" qui est apparu au XVI siècle pour la description de la magnificence de la ville est tout à fait actuel jusqu'à présent. L'architecture de la ville d’Ispahan est excellente, et le climat local est plus frais en comparaison d'autres villes iraniennes. Bleu couleur de la dalle du revêtement des maisons et les ponts majestueux de la ville contrastent avec les couleurs des marchés et la verdure des jardins. Dans la ville il y a près de deux cents mosquées dont les plus beau sont la mosquée le Cheik-lotf-alla (le Cheik-lutfolla, 1602-1619), "la mosquée de Vendredi" XI-XII siècles, la mosquée Masdjid Imam et la place Mejdane-imam - une des plus grandes places municipales dans le monde), la mosquée Ali (XIII s.), la mosquée Dachtiи, la mosquée Khakim.De nombreuses écoles religieuses entourent ces oeuvres magnifiques de l'architecture - les médersas des Char-bak (1704-1714), la médersa E-emami (XIV s.) et les autres.

Aux amateurs de l'histoire il sera intéressant de visiter l'église de St Maria et l'église de Bethléem, la cathédrale de l'église arménienne Vank (1606-1636, une des premières cathédrales dans le monde islamique) et les musées d'église Vank, le mausolée la Baba-kassem (1340), la tombe Garun-Velajat (1523), le mausolée Saib-Tebrizi, le mausolée Chachakhan (la place de l'enterrement d’un homme mystique Allaouddin Mohammad, 1446), le mausolée Pire-e-bakran, la tombe de cheik Abdulsamad, le temple du feu Sassanid-Atachga, le musée archéologique historique Chehel-Sotun et le parc homonyme, le musée décorative de l’art appliqué Rakhimkhane, le Musée des sciences naturelles le Tajmun-hall et la galerie d'art de l'Imam Homejni.

Les palais d’Ispahan se sont gardés jusqu'à nos jours et ont l'air assez modeste, mais néanmoins leur architecture et la finition provoquent sincère admiration. À Ispahan il y a une grande quantité de beaux parcs et des jardins formant "la couronne verte" de la ville, attirant une grande attention des visiteurs. Autour d’Ispahan il y a aussi beaucoup de places intéressantes, ce sont les ruines d'un des plus connus temples zoroastriens de l'époque des Sassanides - Atachga (8 km à l'ouest d’Ispahan), la mosquée et le minaret Gaz (XVII s.) dans le village homonyme (18 km au nord d’Ispahan), la mosquée Djame (ALavian, XIV s.), la mosquée Sin(1131-1134, 24 km au nord d’Ispahan).

Villes de l'Iran: Téhéran.
Villes de l'Iran: Pasagradi.
Villes de l'Iran: Chiraz.
Villes de l'Iran: Persepolis.
Villes de l'Iran: Yezd.
Villes de l'Iran: Kerman.