Cuisine de l’Iran

La cuisine iranienne est une des plus bonne dans le monde. Le riz, le pain, les légumes frais, les fruits et les herbes sont considérés comme les ingrédients principaux de la cuisine excellente de l’Iran. Le thé est la boisson traditionnel de l'Iran. L'alcool à l'Iran est interdit par la religion. La cuisine iranienne est une des plus anciennes dans le monde. La base de plusieurs plats c’est le riz, le pain, la viande, les légumes frais, la verdure et les fruits dans les combinaisons de toute sorte. Les plats de la viande est la base de l'art culinaire iranien. À l'Iran on cuit le pain excellent selon la qualité qui est toujours sur la table en forme des galettes ou les petits-pains.

Les pistaches iraniennes sont considérées comme les meilleures dans le monde, et en outre ici on les utilisent non seulement comme l'épice, les noisettes, mais aussi salent spécialement, en recevant l’hors-d'oevre original. Les desserts de l'Iran la ressemblance avec les sucreries traditionnelles de l’Orient.

L'histoire de l'art culinaire iranien remonte vers le 6 siècle avant notre ère, quand Chypre Grand, le leader de la tribu s'appelant "les parses" (Perses) a créé l'empire de l'Inde à l’Egypte.
Ce large territoire commun est devenu le "conducteur" de la culture et de l'art culinaire, et tels ingrédients natals persans comme le safran et l'eau rose sont devenus populaires dans tout l'empire.

Les Perses faisaient du commerce avec les pays de l'Extrême-Orient: les caravanes allant par la Route de soie de la Chine vers le territoire de la Syrie moderne, amenaient les agrumes, les aubergines et du riz de l'Asie, de Moyen-Orient et de la Méditerrannée.L'empire persan avec le temps s’est rendu à Alexandre le Grand et plus tard aux Arabes (qui ont converti les Perses à l'Islam), mais tous les nouveaux régents se rapportaient sagement à la cuisine persane parfumée.

De XI au XV siècle la culture persane prospérait malgré le conseil d'administration turc et mongol. Cette ère était enrichie par la poésie et l'art, la cuisine était riche en sauces, noix et fruits secs, qui sont devenus la base de l'art culinaire de l'Inde du nord.

La cuisine moderne persane n'a pas oublié encore d'anciennes sources. Le riz a la place honorable, on le prépare avec la croûte dorée du beurre fondu, le safran et le yaourt. On marine le mouton et la poule, comme les chachlyks(brochette). On utilise en abondance la cannelle, le cardamome et autres épices.