Histoire de Soukhoumi, Géorgie

Curiosités de Soukhoumi, Géorgie

La forteresse de Soukhoumi
La forteresse de Soukhoumi est le fondateur des villes de Soukhoumi. À l'aube de notre ère, les Romains ont construit la forteresse de Soukhoumi, et ils l’ont appelé comme Sebastopolis («la ville Sacrée»), les Turcs ont affermit la forteresse de Soukhoumi au XVII siècle et ils l'ont rebaptisé Soukhoum-Kala. Aujourd'hui les ruines sont restées de la forteresse, mais jusqu'à nos jours les ruines sont la partie intégrante du paysage urbain, les témoins de l'histoire héroïque de plusieurs siècles de la ville. L'histoire de la forteresse commence par les temps de la domination romaine. Le renforcement initial existait de la fin в I jusqu’à la fin de III siècle. Au milieu de VI siècle un nouveau renforcement byzantin il y avait sur les ruines de Sebastopole. À la fin de XVII - le début de XVIII siècle la forteresse était reconstruite par les conquérants turcs. Ils ont construit ici les bastions et ont restauré les murs. À cette période la forteresse de Soukhoumi a l'air comme le renforcement carré dans le plan avec les bastions pentagonaux sortants des angles. De principales portes se trouvaient dans le mur de nord-est, les autres - dans le mur tourné à la mer. Les murs de la forteresse étaient construits du caillou par l'épaisseur jusqu'à deux mètres au fondement très insignifiant. Encore à la fin de XIX siècle la forteresse était presque entière et prenait la place 120х100 mètres. Après l'étude de la forteresse de Soukhoumi par les troupes russes en 1810 elle servait du renforcement de garnison. Puis elle est devenue la prison, où plusieurs participants du mouvement de libération, les révolutionnaires souffraient. En 1956 à l'aménagement du quai les remparts étaient dynamités. Seulement la tour du sud-ouest s'est gardée (la période turque), dans le fondement de laquelle est encore visible le briquetage romain, le mur du nord avec les restes des portes, revêti du caillou.

Le jardin des plantes
L'ornement vivant de la capitale de l'Abkhazie est disposé directement au centre de la ville. C'est un ancien Jardin des plantes de l'Académie des Sciences de la République Géorgienne, selon la richesse la collection prenait une des positions dominantes parmi les arboretums du monde. Aujourd'hui c'est la curiosité simplement unique de toute l'Abkhazie. Le fondement du jardin était posé en 1840. Le jardin prend une petite place - seulement 7 hectares, mais c’est le musée original des plantes recueillies des zones subtropicales du globe terrestre. Plus de 5000 aspects, formes et sortes des plantes de toute la planète sont recueillis ici. Ici il y a les buissons de thé, les arbres de citron et d'olive (d'olivier), la variété des palmiers. Une de ses principales curiosités est le tilleul caucasien de 250 ans, qui grandissait ici encore avant le fondement du jardin.

Dendroparc

Le climat étonnamment mou, chaud et humide de l'Abkhazie permet d'élever ici les modèles de la flore uniques subtropicaux. Leur riche collection est recueillie à dendroparc subtropical de la ville de Soukhoumi. Les plantes de bois et frutescentes sont entrées dans la collection verte de tous les continents du monde, ainsi que les représentants des plus rares flores de Kholkhide. Le fondement de dendroparc était mis à la fin de XIX siècle par l'amateur de la nature N.N.Smetskiy. Les plantes de tout le globe terrestre, plus de 850 aspects sont recueillis ici. La curiosité d’arboretum est l'avenue des palmiers sud-américains d'éléphant.

La pépinière des singes
La pépinière est disposée sur les pentes pittoresques de la montagne de Trapèze sur le territoire de l'ancienne maison de campagne du savant connu russe d’Ostroumov. Il était fondé en 1927. Aujourd'hui c'est le centre de recherches de la pathologie expérimentale et de la thérapeutique de l'Abkhazie. Encore aux temps soviétiques la pépinière a acquis la célébrité mondiale et il reste populaire jusqu'à présent. Pendant la guerre géorgienne-abkhaze la pépinière a souffert fortement, la partie des singes a péri. Mais en 1993 la pépinière a recommence son travail. Maintenant le nombre des singes a atteint le niveau d'avant-guerre. Près de 300 individus de 10 divers aspects de l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud vivent ici .

Le quai de Makhadjires
Le quai maritime est un des sites pittoresques de la ville, la partie intégrante de l'aspect de la ville balnéaire. Le quai de Soukhoumi est appelé ainsi à l'honneur des Abkhazes, expulsés par le gouvernement tsariste à l'empire Osman au XIX siècle. C’est une principale place du repos et des distractions des citadins et des visiteurs de Soukhoumi. Le quai nageant dans l’abondance de la verdure des plantes exotiques était bâti pour l'essentiel à la fin de XIX - le début de XX siècles. Les plus anciens et intéressants bâtiments sont les bâtiments de la compagnie de navigation Abkhaze maritime (1903) et le bâtiment de l'ancien hôtel la "Russie" (1898) avec les fenêtres d'arc et les corniches magnifiques de plâtre. Non loin du quai on dispose deux principaux théâtres du pays: le théâtre Abkhaze d'État dramatique de Chanba et le théâtre d'État Russe du drame.

Histoire de Soukhoumi.
Curiosités de Tbilissi.

Villes de la Géorgie:Koutaissi.
Villes de la Géorgie: Roustavi.
Villes de la Géorgie: Batoumi.
Villes de la Géorgie: Soukhoumi.