Histoire de la Chine

Histoire de la Chine est particulière et très riche. Histoire compte plusieurs sources d’écriture avec la combinaison des donnés archéologiques que permet reconstruire la vie politique et sociale dès l’antiquité jusqu’à nos jours. Anciens textes chinois canoniques avec le contenu historique, religieux et philosophique ont exercé une grande influence sur le developpement de la civilization chinoise et surtout sur la conception du monde de peuple chinois.

L’activité politique et sociale de chaque personne était typique pour la civilization chinoise dès les temps de Confucius, et était dirigée vers l’obtention du Bonheur, et de la prospérité sur la terre d’exil. La civilization chinoise est la plus ancienne dans le monde entier et compte plusieurs siècles. Selon les affirmations des savants chinois son âge compte plus de 5 mille ans. La civilisation chinoise a pu exister en tant que telle par le développement d'une idéologie nationale commune basée suivant les époques sur les rites ancestraux et chamaniques, le confucianisme, le taoïsme ou le bouddhisme et par une langue écrite commune qui permet de créer un lien entre les différents dialecte. La culture chinoise a ainsi pu se développer de façon progressive et durable. L’histoire chinoise se commence avec l'empereur Jaune, souverain civilisateur mythique, puis la fondation de la dynastie Xia par Yu le Grand, au XXIe siècle av. J.-C. Cette dynastie est considérée comme mythique. C'est de cette période que date le début de la métallurgie donc le début de l'âge de bronze chinois. C'est aussi de cette période que remontent les plus anciennes écailles de tortues marquées de signes et des poteries décorées. Vers 220 avant notre ère, le prince Zheng est parvenu à conquérir les autres États et s’est proclamé lui-même premier empereur — sous le titre de «premier auguste souverain» — de la dynastie Qin (221-206). Son règne correspond en effet à la mise en place de l'ordre impérial et a ouvert la voie à la puissante dynastie des Han.

C'est la dynastie Qin qui a donné son nom à la Chine: le nom de Qin, déformé, arrivera en Occident sous la forme de Sin(o)-, Chine ou Shina pour désigner «l'Empire du Milieu». La majeure partie de la Grande Muraille était érigée sous le règne de Shi Huangdi qui redoutait les expéditions menées par les peuples nomades des steppes du Nord. Sous son règne l’écriture chinoise était normalisée et son usage rendu obligatoire dans tout le pays. Les souverains de la dynastie des Han favorisaient la renaissance du taoïsme et ont adopté le confucianisme en tant qu’idéologie officielle. La dynastie des Han a connu son apogée sous le règne de Wudi. L’autorité chinoise s'étendait du sud de la Mandchourie jusqu'au nord de la Corée. Au Ier siècle de notre ère, la Chine a poursuivi son expansion vers l’ouest. Les Chinois, qui contrôlaient la route de la Soie ont développé un commerce actif avec les peuples «barbares» d’Occident.