L'histoire et les curiosités de Nakhichevan, Azerbaïdjan, Asie Centrale

L'histoire et les curiosités de Nakhichevan

La ville de Nakhichevan est disposée directement près de la frontière avec l'Iran, sur la rivière de Nakhichevanchay. C’est la plus ancienne ville de l'Azerbaïdjan. Nakhichevan est apparu au VI siècle avant J.-C. comme une des villes de l'Albanie Caucasienne, au XI siècle Nakhichevan s'est transformé en capitale de l'État de Seldjoukides. Aux XII - XIII siècles Nakhichevan est devenu la capitale de l'État d'Eldiguizides, de 1828 année Nakhichevan a fait la partie de l'Empire russe, de 1923 Nakhichevan a fait partie de l'Azerbaïdjan. Les monuments de l'architecture médiévale sont considérés comme la curiosité principale de la ville. Ce sont: les mausolées de Yusouf ibn Khousseyr (XI siècle) et de Momine Khatoun (XII siècle), la forteresse du Giaour-Kala (Chakhtakhti, II millenaire avant J.-C.).

Les curiosités de Nakhichevan
Les mausolées de Yusouf ibn Khousseyr et de Monine Khatoun
Le plus éminent monument de Nakhichevan, le mausolée de Momine Khatoun , connu de même comme le Dôme Atabey est construit 26 ans après la construction de «Atababa». Le mausolée majestueux décaèdre était le vrai gratte-ciel médiéval, en atteignant la hauteur de 34 mètres. Aujourd'hui sa hauteur fait atteint 25 mètres. Le mausolée construit et appelé en l'honneur de la femme d'un des régents locaux d’Atabek Djakhan Pekhlivan (Eldeguezid). Le mausolée est décoré par l'ornement complexe géométrique et par les caractères du Coran. En apparence la surface de chaque limite est entièrement couverte de l'ornement élégant sculpté, en fait les caractères coufiques et arabes, stylisés par l'ornement géométrique. Et en outre sur chaque limite cet ornement est différent. La partie supérieure du mausolée est ornée par la composition habile et stalactite. À l'intérieur le mausolée est rond. Les seuls ornements de son intérieur sont les 4 médaillons ronds couverts des inscriptions et de l'ornement. Le tombeau de Momine Khatoun se trouve sous le bâtiment. Le mausolée de Momine Khatoun est accompli avec envergure royale. C’est un des plus monumentaux bâtiments azerbaïdjanais.

Le Mausolée Gulistan
Un ancien mausolée Gulistan est un des plus précieux monuments de Nakhichevan , c’est la perle de l'art en pierre de l'Azerbaïdjan. Le mausolée Gulistan est construit du grès rouge, il se trouve dans un petit vallon vert, non loin d’Araks. Cette construction a 12 limites entières couvertes de riches et complexes des dessins géométriques, mais qui sont extraordinairement fins. Le mausolée domine sur un puissant piédestal de la forme extraordinaire. Autrefois le mausolée était couronné par le dôme-pyramide. Le mausolée ne s'est pas gardé jusqu'à nos jours. Le reste par contre s'est gardé parfaitement. Toutes les parties sont entièrement couvertes des ornements-inscriptions géométriques. Le haut du mausolée est richement décoré de tressage ornemental. Le mausolée est faiblement éclairée par de petit fenêtres en forme des meurtrières.

Le Mausolée Karabaglar
Le mausolée Karabaglar est disposé dans le petit village homonyme calme. Mais autrefois la vie bouillait ici. Les ruines de petits mausolées, les murs des renforcements avec les tours parlent de ce fait. Autrefois il y avait ici 10 000 maisons, 70 mosquées, les mausolées, et les minarets. Un d'eux est Karabaglar s'est gardé bien et produit l'impression inoubliable sur tous les étrangers. Le mausolée est la partie de l'ensemble, au centre de lequel s'élèvent les minarets minces joints au portail. De loin cette construction ressemble aux portes municipales. Le dessin de la maçonnerie passe à une large zone de l'inscription arabe commençant sur le tronc d'un minaret et se terminant sur autre. L'inscription est accomplie par la terre cuite au fond turquoise. Le haut des minarets est fortement détruit. À l'intérieur des minarets se tordent les escaliers en colimaçon étroits. Le mausolée est rond, il est divisé en 12 limites. La surface du corps est couverte du tapis multicolore. La glaçure Blanche de l'inscription accomplie et la turquoise vive de l'ornement végétal se dessinent nettement sur le plancher profond bleu. Le mausolée a quatre portails. On disséminé la palette dorée aux dessins ornementaux des portails. Par dessus le mausolée est orné d'un petit dôme sphérique, dont le côté intérieur était revêti de la croix de miroir. La date de la construction de ce mausolée est inconnue, mais approximativement ce sont les XII - XIII siècles.

Les ponts de Khoudaferin
Les restes des ponts de Khoudaferin entre les villages Koumlakh et Khoudaferin joignent les bords du nord et du sud de la rivière d'Araks. Les restes des ponts de Khoudaferin sont les monuments éminents de l'architecture et les modèles de la haute technique de construction. Les historiens affirment qu'ils étaient construits aux XII - XIII siècles. Le premier pont (XII siècle) était construit à l'époque d’Eldeguizides et comprenait quinze arches. Ce pont est érigé de la pierre fluviale et de la brique carrée cuite. À titre des fondements de pont (les deux constructions) on a utilisé les contreforts naturels des rochers de granit. C'est pourquoi les ponts se sont gardés si bien et jusqu'à présent. La longueur du pont est 200 mètres, la largeur est 4,5 mètres. Le plus haut point du pont atteint 10 mètres sur l'eau. D'anciens historiens affirmaient que le pont était construit au VII siècle, pendant l'irruption des Arabes à l'Azerbaïdjan. Mais les savants modernes trouvent que le pont était construit considérablement plus tard. Aujourd'hui le pont se trouve en fonctionnement. Ce monument antique plusieurs fois soumis aux destructions était restauré.

Le deuxième pont comprenait onze arches et il est construit (est restauré) à l'époque d’Ilkhanides (XIII siècle). La longueur totale ce pont atteignait 130 m, la largeur fait 6 m, mais la hauteur atteint 12 m sur l'eau. Le contour des corps latéraux est presque demi-circulaire. Un petit pont est disposé environ sur 800 mètres vers l'ouest de du pont de 15 arches. Un petit pont de Khoudaferin tout est détruit, seulement 3 moyens arches se sont gardés. C'est pourquoi dans le peuple on appelle «sinig kerpu» («le pont cassé»). Mais même dans l'état détruit le pont produit l'impression grandiose. Les ponts de Khoudaferin étaient un des noeuds principaux de la Grande Route de la Soie et ont acquis une grande signification internationale. Ces ponts servaient d'une principale voie pour la migration des diverses troupes et des tribus. Le système constructif des deux ponts est traditionnel pour l'architecture du moyen âge. Les corps curvilignes des arches s'appuient sur les volumes lourds des brise-lames et des fondements solides. Ce système sûr a subi les masses des gens, les cavaleries militaires et les caravanes. La maîtrise des architectes a transformé cette construction de vie en oeuvre monumentale architecturale.