Curiosités de Guerarkounik, Arménie, Asie Centrale

Curiosités de Guerarkounik

Le lac de Sevan
Un ancien lac de Sevan est «la Perle de l'Arménie» ou «la mer de Guegam », c’est un des plus grands lacs de haute montagne avec l’eau douce dans le monde. Ce vrai miracle de la nature est disposé au centre du plateau Arménien, dans la coupe immense des montagnes encadrées par les chaînes de montagnes pittoresques à la hauteur de 1900 m. La place de son miroir d'eau est 940 km ², la profondeur maximale est 95 m. La plus grande longueur de lac est près 70 km, mais la largeur est 30-50 km ². Le Sevan est nourri par 28 rivières, mais seulement une rivière prend son source , c’est Razdan. La plus grande rivière se jetant dans le Sevan est Maerik. La péninsule d’Aniche de Nord-Est et le cap de Noraduz de Sud-Ouest divisent le lac en deux parties: la partie grande et plus petite communiquant entre eux par le détroit de la largeur de 8 kilomètres. Par son origine le lac doit aux volcans de l'échine de Guegam . Il y a 250 milles d’années que l'éruption de la lave a barré la vallée de l'ancienne rivière. Le cirque formée a commencé à se remplir par l'eau fondue des glaciers et des neiges des crêtes l'entourants, mais plus tard par l’eau des rivières. Le climat dans les alentours du Sevan est excellent. La ligne du littoral du Sevan est très pittoresque. Une principale habitante du Sevan est la truite de Sevan, que les Arméniens appellent «ichkhan», inscrit au Livre Rouge. La beauté sévère et originale du lac de Sevan reste dans la mémoire pour longtemps.
Le couvent Sevanvank
Le monument visible arménien de l'architecture du moyen âge - le couvent Sevanavank se trouve dans la péninsule étroite rocheuse sur la partie de nord-ouest du lac de Sevan. Aux temps anciens la péninsule était l'île solitaire. 3 km de l'eau transparente séparaient le cuvent du bord, dans l’eau il y avait beaucoup de poisson. Les moines se sont installés ici encore à la fin de VIII siècle, ils ont construit une chapelle et quelques cellules de moine. La position de l'île était si confortable que la confrérie monacale augmentée a commencé à ériger sur l'île le couvent. Primordialement ils ont taillé la terrasse dans le rocher autour de l'île et ils ont mis là de grands blocs en pierre. Le mur a entourré l'île, au-dessus du mur on a bâtu la tour de garde avec de petites portes. Un peu plus tard on a érigé trois églises, les cellules de moine et les bâtiments de ménage. Aujourd'hui du couvent construit au IX siècle, seulement deux temples sont restés- Sourb Arakeloc et Sourb Astvacacin, trouvants parmi la multitude des kichkhares anciens. Les bâtiments d’églises sont construits des pierres entières noir de tuf, et comme les savant croient d'ici vient le nom du couvent «Sevanavank»- «le couvent Noir». Les églises représentent de petites constructions de voûte d'arêtes et de coupole. À la fin de IX siècle une grande bataille du roi arménien Achot surnommé pour le caractère fort de fer, avec les Arabes à la tête avec le chef militaire Bachirom, souhaitant prendre ces territoires, a eu lieu dans le couvent. Achot avait le détachement peu nombreux dans sa disposition, à quel les moines se sont joints, les gens tenaient la défense héroïquement pendant quelques mois. L'île avec le Couvent Noir se soumettait plus d'une fois aux incursions de l'ennemi : aux hordes innombrables de Tamerlan, des Perses etc. La confrérie monacale se défendait, en repoussant les incursions, et le couvent vivait, ayant perdu avec le temps les murs des XVI - XVII siècles. Ce refuge d'église a cessé son existence en 1930, quand le dernier moine a quitté l'île. Aujourd'hui deux temples noirs de Sevan sont devenus déserts comme deux garde de cette île.
Le couvent Ayrivank
Le couvent Ayrivank est disposé sur la côte occidentale du lac de Sevan dans le village homonyme et se rapporte aux IX - XII siècles. Le temple est bâti de la pierre noire et ce temple a la planification carrée. Les façades du temple sont cruciformes et elles n'ont pas d’ornements excepté les croix sculptées. Le centre du temple est orné d'un large dôme peu élevé. Les sommets des dômes sont ornés par les croix ajourées. Le pittoresque spécial au temple donnent les Khachkhares, qui couvrent ici tout le territoire.

Le cimetière Noradouz
Non loin du couvent Ayrivank, au bord du lac de Sevan il y a un village Noradouz connu par le plus grand cimetière des khachkhares. Ce petit territoire compte près de 900 Khachkhares de différentes époques et styles. C’est une des plus grandes collection arménienne des Khachkhares.
Le trait caractéristique de la plupart des khachkhares est la croix avec le disque solaire. L'autre partie de la pierre est ornée des représentations des feuilles, des grappes du raisin, des grenads ou des dessins abstraits. Plusieurs khachkhares sont établis aux raisons spéciales. La plupart des khachkhares sur le cimetière Noradouz est datée des XIII - XVII siècles, le plus ancien khachkhare remonte vers le VII siècle.

Histoire de Guerarkounik.

Villes de l’Arménie: Erevan.
Villes de l’Arménie: Aragatsotn.
Villes de l’Arménie: Ararat.
Villes de l’Arménie: Armavir.
Villes de l’Arménie: Guerarkounik.